Californie Jour 4

Californie

Jour 4 – Badwater, Artist’s drive, Dante’s view et Las Vegas

On quitte Beatty, la route est toujours aussi incroyable à mes yeux.

Route Nevada, Californie.

Route Nevada, Californie.

Route Nevada, Californie

Route Nevada, Californie.

On passe d’abord par le Golden canyon (lien un peu généraliste). On marche dans la fissure sans charme. Le sol est juste du béton cassé au départ. Rien d’intéressant qui a fait qu’on voulait y rester un peu plus longtemps, notre pote étant en train de décuver son enterrement de vie de jeune garçon dans la voiture. Mais j’ai pu trouver quelques photos sur le net plutôt jolies. Alors allez y franchement si ça vous tente, mais si ce n’est qu’un lieu de passage de quelques minutes car plus le temps, pour ma part ce n’est pas la peine de vous y arrêter, malheureusement avec des budgets un peu limité il y a des choix à faire.

L’entrée du Golden Canyon.

Prenez bien ce panneau au sérieux, pas de balade après 10h du matin. Il y fait très chaud, on y a sûrement pas croisé une ambulance par hasard.

On se dirige vers Badwater. Vous pourrez marcher sur une vaste étendue de sable à une altitude de 85,5 mètres sous le niveau moyen de la mer.  Un panneau vous indique l’ancien niveau. C’est assez impressionnant de voir à quel point elle a pu descendre.

L’étendue de sel sur Badwater

On fait demi tour pour atterrir à Artist’s drive (le lien vous emmène à une liste de plusieurs point de vue). Une belle palette de couleurs s’étale sous nos yeux. Le point de vue permet de se balader sur un petit sentier, à pied, pour mieux apprécier la diversité colorée.

On monte le col pour surplomber la vallée avec une vue impressionnante, la Dante’s view. Nous apercevons notamment le Badwater où nous étions quelques minutes auparavant. Très joli paysage à 360 degrés, quelques photos et il est déjà l’heure de quitter les lieux pour la mythique ville de Las Vegas.

 

Sur la route, non loin de la Zone 51. Petite pose plein d’essence.

station essence en Californie.

Le prix est pour un gallon bien sûr.

Trucks garés sur une station essence américaine en californie.

Trucks !!!

Station essence américaine dans le Nevada. Proche Zone 51

Station essence américaine dans le Nevada.

2h30 plus tard. Les bouchons de LV. Ça reste raisonnable. On rejoint nos quartiers en traversant le Strip. On en prend plein les yeux mais il manque quand même la magie qui opère de nuit.
Pas le temps de flâner on arrive à notre hôtel l’Excalibur. Très kitch, l’extérieur nous fait bien marrer.

Hôtel Excalibur Las Vegas

Avouez qu’il y a de quoi se marrer!

Pour se garer très peu d’informations c’est assez stressant. Au final vous devez passer par le hall où tous les valets vous attendent et proposent leurs services. Forcément ce qu’on ne veut pas mais c’est bien tenté. L’un d’entre eux nous indique le parking. Les filles nous laissent pour commencer à faire la queue car il peut y avoir jusqu’à 1h30 de file d’attente. Mais le mariage est dans une heure ! Pas trop de monde ouf. Une douche, un tchin et on grimpe dans la limousine.
Au préalable les futurs mariés sont allés chercher leur licence de mariage au Clark County Courthouse, car sans ça vous ne pourrez pas vous marier. Comptez 77 dollars, et enregistrez vous au préalable sur le site vous gagnerez du temps une fois sur place.

Nous arrivons à la chapelle Weekirk o’the Heather, en limousine siouplaît, pour une cérémonie très solennelle en fait. Discours sans fun et très monotone. Le folklore du mariage rock’n’roll est à des milliards de km, en même temps ce service là se paye, cher, mais merde quoi un minimum… Mais l’essentiel et qu’ils se sont dit oui.

mariage Las Vegas

Rho c’est beau! <3

Le chauffeur nous raccompagne à l’hôtel. On trinque pour fêter ça.
On mange à l’hôtel pour être sûr de ne pas trop perdre de temps et pour aussi s’imprégner de l’atmosphère qui règne dans ce casino. Et bien c’est un peu comme tout le reste de la ville. Des gens sans trop de moyens qui viennent dépenser le peu qu’ils possèdent. C’est toute l’Amérique profonde qui s’est donnée rendez-vous à Vegas.

 


Des gens obèses qui se déplacent en petite voiturette, un grand nombre de sdf qui dorment  à même le sol à l’entrée des casinos. Des camés qui parlent tout seul. L’envers du décor à LV est assez frappant. On le savait mais pas assez ce point là. On marche beaucoup, on en prend quand même plein les rétines mais ça marche que quelques minutes pour moi.

Passé les décors en carton pâte et les millions de LED étincelantes cette ville ne m’attire pas. On aurait sûrement dû y faire la fête comme il se doit et c’est comme ça que je voyais la découverte de Vegas. Mais ça n’a pas été le cas, le bourbon de la veille n’aidant pas. Malheureusement je suis passé à côté de cette ville. Dommage. Et mise à part l’intérêt de rendre hommage à Very Bad Trip je ne serais pas trop quoi vous conseillez de ce que j’ai pu y vivre. Marcher des heures à contempler des blocs de béton maquillés avec toutes ces personnes âgées j’ai eu l’impression de vivre ma retraite bien avant l’heure.

 

<- Jour 3      Jour 5 ->

Jour 1 / Jour 2 / Jour 3 / Jour 4 / Jour 5 / Jour 6 / Jour 7 / Jour 8 / Jour 9 / Jour 10